©2019 by Les Gourmets de Lettres. Proudly created with Wix.com

Jean Tuan

Biographie

Jean Tuan s'intéresse à la Chine depuis longtemps. Il y a séjourné dès 1967. Ensuite la disparition du chef de famille le contraint à interrompre ses études. Entré dans la vie professionnelle, il les reprendra dans le cadre de la formation continue et obtiendra deux diplômes d'études supérieures. A partir de 1980 il a effectué de nombreux voyages pour retrouver sa famille chinoise et découvrir le pays traversé à plusieurs reprises.

Lors de l'année universitaire 1992-1993 il part s'initier au mandarin à l'Institut des langues de Beijing. Il continue son apprentissage de la langue chinoise en cours du soir à Paris VII et ensuite auprès d'un professeur de chinois qui lui dispense des cours particuliers. Après plus d'une année de contacts difficiles avec les autorités aériennes chinoises, il est l'un des premiers journalistes occidentaux à être accueilli sur le territoire chinois en 1995. Il en rapporte un reportage exclusif présentant la compagnie aérienne Air China et l'aéroport de Pékin.

Suivent d'autres missions en Chine. Sa bonne connaissance du transport aérien chinois lui offre la possibilité de tenir les pages "aéronautique et aéroports chinois" du magazine Chineplus. Il fait découvrir les réalités chinoises aux étudiants des écoles de commerce, a tenu une rubrique mensuelle sur le site "Déplacementpros" dans laquelle il a évoqué la manière de réaliser des affaires avec le "Pays du milieu". Actuellement il collabore à "Airways magazine".

Pour compléter cette démarche, il intervient comme consultant et dispense des conseils aux entreprises souhaitant s'ouvrir au marché chinois. Jusqu'à aujourd'hui, il reste un observateur attentif et peu complaisant de la Chine.

Bibliographie
  • Mémoires chinoises / L.C. Editions (2017)

  • L'empreinte du Dragon / L.C. Editions (2018)

  • Terres rares / C.L.C. Editions. Sortie printemps 2020.

Résumé Mémoires Chinoises

Mon père chinois est arrivé en France dès 1929 après un voyage en bateau de plus d'un mois. Il a épousé une française et a réussi à évoluer socialement. Deux de ses frères le rejoindront. L'un devenu architecte repartira travailler dans son pays. Mon père traversera la seconde guerre mondiale et la guerre d'Indochine. En 1967, après 38 années d'éloignement, il retrouve en ma compagnie son pays alors en pleine tragédie de la révolution culturelle. Il meurt quelques semaines après notre retour. Treize années plus tard, dès 1980, j'ai le privilège de découvrir la Chine avant qu'elle ne s'ouvre à la modernité et au tourisme de masse. Je la découvre auprès de ma famille et au contact des gens du peuple. Une Chine authentique. Mon récit évoque le parcours peu ordinaire de mon père et ma rencontre avec une Chine que peu ont connue.